Le transit

20% des Français déclarent être gênés par des troubles liés à des problèmes de transit intestinal1. Après être passés dans l'estomac, les aliments parcourent les sept mètres de notre intestin. Ce parcours dure en moyenne de six à dix heures. Les problèmes de transit alors rencontrés peuvent être de 2 types. Il s’agit soit d’un transit lent qui va entraîner des constipations soit d’un transit rapide qui occasionnera des diarrhées.

La définition de la constipation est relativement précise puisque selon les médecins, il s’agit d’un ralentissement du transit intestinal avec une fréquence de selles réduite (2 à 3 par semaine), un poids de selles de moins de 50 g par jour2 et des selles dures, difficiles à émettre.

Les causes de la constipation sont diverses. Ainsi, le fait de manger trop rapidement et trop de graisses saturées, qui ralentissent l'assimilation des aliments, peuvent représenter des causes de constipation. Le stress peut également engendrer des constipations. Dans des cas plus graves, ce sont des médicaments (analgésiques, anti dépresseurs, anti hypertenseurs, etc.) qui peuvent engendrer le ralentissement et parfois le blocage du transit. Enfin, la constipation peut également survenir lors d'un alitement prolongé, à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'un traumatisme interdisant de se lever pour aller aux toilettes, lorsque l’état général est altéré, pendant la grossesse ou en cas de manque de potassium ou de surdosage en calcium.

Certains facteurs peuvent favoriser la constipation comme le manque de fibres dans l’alimentation qui entraine une réduction de la vitesse du transit intestinal. C’est également le cas d’un manque d’apport hydrique. Il est ainsi recommandé de consommer au minimum 1l d’eau par jour. Enfin, à un degré moindre, la sédentarité, associée à une réduction des mouvements intestinaux qui à l’état normal font progresser les selles, peut également favoriser la constipation.

Une bonne hygiène de vie (consommer des aliments riches en fibres à chaque repas, boire de l'eau de manière régulière tout au long de la journée et avoir une activité physique régulière) et la consommation de plantes ou d’actifs d’origine naturelle, sont des moyens naturels et efficaces pour favoriser le transit.



1 http://www.snfge.asso.fr – Société Nationale Française de Gastro-Entérologie – Juillet 2013

2 http://www.med.univ-montp1.fr - Faculté de médecine de Montpellier – Juillet 2013

Revenir